HISTOIRE

L’ÉGLISE SAINT-JACQUES ET SON CLOCHER

L’église Saint-Jacques-de-la-Boucherie est consacrée en 1415. À la fin du XVe s., l’église est terminée mais sans nouveau clocher. Les travaux débutent en 1509 et prennent fin pour la Noël 1523. Ainsi qu’en témoigne l’exubérance de son décor sculpté de crochets feuillus et de chimères, le clocher est conçu dans le style gothique flamboyant qui s’attarde encore dans les édifices religieux du début du XVIe s.
En 1389, Nicolas Flamel, le plus célèbre paroissien de Saint-Jacques, fait ouvrir un petit portail dans le flanc nord de l’église et en offre le tympan. Il fut inhumé dans l’église.

LES EXPÉRIENCES DE BLAISE PASCAL

On rapporte qu’en 1648, Blaise Pascal aurait réalisé quelques expériences consistant à démontrer la pesanteur de l’air. Rien n’est moins sur ! Ce qui n’empêcha pas de faire réaliser sa statue par Pierre Jules Cavelier en 1856 !

UN SAUVETAGE IN EXTREMIS

En 1797, l’église et la tour sont mises en vente comme Bien National. La destruction de l’église commence immédiatement. Mais le ministre des Finances ordonne de prendre des mesures de protection visant à sauvegarder la tour qui « est regardée comme un monument précieux d’antiquité… et par conséquent la retirer du commerce ainsi que le terrain qui doit servir à son isolement ». Elle est sauvée.

LA TOUR, FABRIQUE DE PLOMBS DE CHASSE

En 1824, un industriel achète la tour pour y implanter une fabrique de plombs de chasse, qui perdure jusqu’en 1842.

LES RESTAURATIONS

Théodore Ballu en 1852, Jean Camille Formigé en 1901, puis Jean François Lagneau en 2003 procèdent à des travaux de restauration.
Au XIXe s., les abat-sons des baies sont remplacés par des vitraux, transformant ainsi le clocher de l’église Saint-Jacques-de-la-Boucherie en tour Saint-Jacques.

L’INSTALLATION DE LA MÉTÉOROLOGIE

La Ville installe l’observatoire municipal de météorologie de Montsouris à la tour Saint-Jacques fin 1898. Les trois salles et la terrasse seront occupées jusqu’à la fin du XXe s.

LA TOUR SAINT-JACQUES AUJOURD’HUI

Après une ouverture lors des JEP 2012, la Ville a confié à l’association des « Amis de la Tour Jean sans Peur » le soin d’organiser son ouverture durant l’été 2013. Après la tour Jean sans Peur (2e arr.) en 1999 et l’Ermitage (20e arr.) en 2005, la tour Saint-Jacques est le 3e site parisien ouvert par notre association.

RÉMI RIVIÈRE (DIRECTEUR DE L’ASSOCIATION DES AMIS DE LA TOUR JEAN SANS PEUR)